ACCUMULATION : BLACK & WHITE

Voici un look dont le style se résume en un mot : l’ accumulation. Je m’explique c’est la superposition de pièces qui fait l’originalité de cette tenue.

La recette est simple, je cherchais une robe au détail noir ou aux finitions noires , je n’en avais pas,  j’ai  donc choisi de « stratifier » les couches et de superposer une robe basique blanche sur une jupe bandage noire, et pour finaliser le look j’ai ajouté une brassière en Néoprène noir. Le tout porté avec des birkenstock pour le confort et une veste longue blanche oversizée.

Ce look a une apparence minimaliste efficace et simple recherchée.

shootingkate10-accumulation-2-518x776

shootingkate10-accumulation-3-522x348

shootingkate10-accumulation-4-518x776

shootingkate10-accumulation-6-518x776

Voila la jupe bandage….

shootingkate10-accumulation-6-518x776

shootingkate10-accumulation-8-518x776

shootingkate10-accumulation-9-518x776

Qu’en pensez vous ? Tentées par la superposition ?

Je vous dis à demain,

KISS & TELL,

Emma Easton

RETROUVEZ LES PIECES CLEFS DU LOOK

Manteau ample blanc ASOS, 84 euros, SHOP HERE

Robe blanche H&M, 19, 90 euros , SHOP HERE

Brassière en néoprène H&M, 19,90 euros, SHOP HERE

Imitation Birkenstock avec semelle compensée TOPSHOP, 64 euros, SHOP HERE

Pochette noire « Lunch Bag »  en cuir craquelé ZARA, 49,95 euros, SHOP HERE

Lunette de soleil PERSOL, 169 euros,  SHOP HERE

 

1 Comment
  • Mamie E. Cardone
    septembre 27, 2014

    May I just say what a relief to uncover someone who truly understands what they’re talking about on the
    web. You actually realize how to bring an issue
    to light and make it important. More people ought
    to check this out and understand this side of your
    story. I was surprised that you are not more popular since you most certainly possess the gift.

NE RATEZ PLUS UN POST
INSCRIVEZ VOUS

Master Of Details, le blog où le détail n’est pas accessoire qui a pour mission de "réduire" sa garde robe aux basiques atemporels et essentiels.
Mon ADN n’est plus qu’à un clic…
À très vite, Emma Easton

Non, merci.