CAPE ESCAPE : VERSION 1/2

caped-2-522x781

caped-3-522x781

caped-4-522x781

caped-6-522x781

J’ai toujours aimé l’architecture d’une cape et l’allure que ça donnait à la silhouette. Et par dessus tout comme vous le savez j’ai une passion pour les uniformes.  Donc la cape pour moi c’est une vraie Master Piece atemporelle à avoir dans son dressing.

Pour l’enfant qui sommeille en moi la cape est aussi liée à l’imaginaire. Un magicien (Harry Poter), les héros mythiques (Zorro, Batman, Superman pour les hommes mais Wonderman en portait une ausi), un vampire est forcément « CAPÉ ».

D’ailleurs vous me direz : et si en fait tous les pouvoirs résidaient dans la cape ?

Plaisanterie faite, quelle est véritablement son histoire ?

Les premiers modèles de cape datent de l’Empire romain et ne laissaient apparaître que le visage. Elle était largement utilisée à l’époque médiévale. Son ampleur et sa forme permettaient différents usages (manteau, couverture, etc.). À la Renaissance, ses coupes deviennent plus ajustées et sa clientèle plus bourgeoise. Pendant les années 1920, aux États-Unis, la cape est portée courte, en fourrure. Pendant les Trente Glorieuses, elle est portée par les jeunes femmes aisées avant de progressivement tomber en désuétude.

Mais depuis quelques années, elles refont surface dans les défilés, et l’hiver 2015 ne déroge pas à cette règle… Alors ça vous tente le look super héros ?

women-trends-review-fall-winter-2014-2015-from-milan-london-paris-new-york-fashion-weeks-capes-522x306

cape-trend-fall-2013-fashion-600x526

Je vous dis à tout à l’heure pour la suite de notre journée CAPÉE !

KISS & TELL,

Emma Easton

RETROUVEZ MON LOOK EN DETAILS

Cape, She Inside,40€, SHOP ICI

Pantalon, She Inside, 13€, SHOP ICI

Chemise en jean, Primark, 2,99€, disponible dans toutes les boutiques

Boots en cuir et zips, Zara, 59€,  SHOP ICI

Turban chapeau, Asos, SHOP ICI  

Comments are closed.

NE RATEZ PLUS UN POST
INSCRIVEZ VOUS

Master Of Details, le blog où le détail n’est pas accessoire qui a pour mission de "réduire" sa garde robe aux basiques atemporels et essentiels.
Mon ADN n’est plus qu’à un clic…
À très vite, Emma Easton

Non, merci.