PINNED DOWN

pinneddown-24-2176x3264pinneddown-2-522x348

pinneddown-3-522x348

pinneddown-4-522x348

pinneddown-8-522x348

pinneddown-5-522x348

pinneddown-9-522x348

pinneddown-10-522x348

pinneddown-7-522x348

C’est plus d’une démarche créative que d’un look dont je vais vous parler aujourd’hui : se différencier, créer et trouver son propre style. Réussir dans un monde où tout est standardisé et fait en série, à raconter votre histoire. Et je trouve ça important de rappeler qu’il ne tient qu’à nous de passer du standard à l’original ! On n’a pas besoin de beaucoup pour s’approprier une pièce : simplement de PINS…. !

Les pins, ça me rappelle ma première collection…mes premiers classeurs que je conservais comme mes trésors… et c’est en me baladant aux puces que j’ai eu envie d’ « agir » ma nostalgie, acheter des pins et raconter sur mon blazer noir, l’histoire créative qui me venait devant des murs entiers de pins qui ont fait le tour du monde.

Qu’en pensez vous ? N’êtes vous pas un peu nostalgique en voyant ça ?

 Mais d’ailleurs qu’elle est l’histoire du marché aux Puces

Les débuts fin XIXème…

De nuit, chiffonniers et crocheteurs parcourent la Capitale pour y collecter leur butin. Chassés de Paris à la fin du XIXe siècle par la municipalité soucieuse de l’assainissement de la capitale, les chiffonniers installent leurs campements et leurs baraques entre les fortifications et les premières maisons du village de Saint-Ouen. Petit à petit, apparaissent des guinguettes, de nombreuses échoppes qui en font une destination de promenade populaire du dimanche pour les parisiens qui viennent consommer là un petit vin blanc. Entre 1905 et 1914, des reportages pittoresques dans la presse contribuent à l’augmentation du nombre de curieux et de marchands. Une mode est lancée, le Marché aux Puces est né…

Les premiers marchés

Après la Première Guerre Mondiale, le Marché est tellement fréquenté que des « hommes d’affaires » auront l’idée d’acheter des terrains, d’y aménager des rues et de faire venir l’eau et l’électricité pour y louer des stands à bon prix. Entre 1920 et 1991, les marchés « en dur » se constituent.

Romain Vernaison est le premier à installer des petites baraques préfabriquées, louées à des prix excessifs par les brocanteurs et les chiffonniers : le Marché Vernaison fait partie des premiers marchés en 1920. En 1925, suite aux multiples pressions et demandes d’expulsions des brocanteurs installés sur la « zone », une association d’antiquaires se constituait et s’installait sur le champs des rosiers pour donner lieu à un troisième marché : le Marché Biron qui est reconnu comme le lieu où l’on trouve des meubles anciens de qualité, des bois dorés, de la verrerieL’extension des puces se poursuit avec l’ouverture du Marché Jules Valles en 1938. Espace resté fidèle à l’esprit originel des puces, le Marché Jules Valles est l’endroit des découvertes d’objets insolites et des bonnes affaires. Le Marché Malik vient du nom d’un prince albanais qui réaménagea son terrain maraicher en face d’un vieux restaurant (le Piccolo) en un espace de marché pour fripes.

Dès lors, le lieu devient à la mode, la foule recherche l’ambiance du Marché aux Puces renommé pour ses cafés, ses bistrots, ses restaurants et activités ludiques (guinguettes, jeux de tonneaux…). Les commerces locaux sont rachetés par des antiquaires, brocanteurs ou artisans qui s’implantent autour des marchés existants. Entre 1947 jusqu’aux années 90, de nouveaux marchés ouvrent leurs portes, avec chacune leurs spécificités : mobilier du XVIIIe, XIXe, XXe siècles, vêtements, livres anciens…

 Les puces aujourd’hui

Ce lieu est aujourd’hui une des premières destinations touristiques et culturelles en Ile-de-France avec plusieurs millions de visiteurs par an pour 14 marchés dans le quartier des Puces de Saint-Ouen/Clignancourt et dans les nombreuses ruelles alentours. Ils accueillent les visiteurs les samedis, dimanches et lundis tout au long de l’année (10h à 18h selon la saison).

Laissez parlez la Coco Chanel qui sommeille en vous…

Toujours à l’affut de bonnes affaires tendances ? Lors de votre passage au marché aux Puces, ouvrez l’œil pour dénicher le sac tendance, une robe années 30 ou un accessoire incontournable.

Vous pourrez toucher du bout des doigts des pièces signés de grand noms de la mode, sentir l’odeur du cuir, farfouiller dans les perles… Il y a largement de quoi refaire sa garde-robe !

  •  Chez Sarah

Robes, sacs, chaussures, dentelles, rubans…
Marché Le Passage – 27 rue Lécuyer ou 18 rue Jules Vallès – +33 (0)6 08 01 80 89

  • Fan d’éventails

Eventails : art nouveau, de mariage, en plumes…
Marché Vernaison – Allée 2 stand 53 – +33 (0)6 87 46 25 57 ou +33 (0)1 48 92 76 33

  •  Grenier d’Amatxi

Accessoires de mode : bijoux, foulards…
Marché Vernaison – Allée 8, stand 189

  •  Bijoux vintage

Accessoires de mode, fourrures et bijoux.
Marché Vernaison – Allée 8, stand 197 – +33 (0)6 12 15 61 82

  •  La trouvaille

Cuirs, peaux, tissus, accessoires…
25 rue Lécuyer – +33 (0)6 78 44 06 33

  • Daniel et Lili

Bijoux et accessoires de mode anciens.
Marché Dauphine – Place Patrick Duprez, stand 128 – +33 (0)1 40 10 83 46

  •  Lili et Daniel

Perles, accessoires et passementerie…
Marché Vernaison – Allée 1, stand 6 – +33 (0)6 26 97 38 90

  • Et pour encore plus de choix…

– 1er étage du marché Dauphine : espace de plusieurs stands dédié à la mode vintage
Place Django Reinhardt et rue Jules Vallès : friperies, cuir, surplus militaire…

CHARGEZ ICI LE GUIDE DU CHINEUR

CHARGEZ ICI LE GUIDE DES PUCES 

Voilà pour aujourd’hui, profitez bien de cette belle journée, et envoyez moi vos photos de customisation originales,

A demain pour la suite,

KISS & TELL,

Emma Easton

RETROUVEZ LES DETAILS DE MON LOOK 

Blazer noir, Asos, SHOP ICI

Jean skinny Zara, SHOP ICI

Baskets montantes, Zara, SHOP ICI

Pull avec fente latérale, SHOP ICI

pinneddown-11-522x348

Casquette rouge, American Apparel, SHOP ICI

PS…

Quelques photos de ma ballade…et dans cette chroma, la photo n’a pas d’âge… elle traverse le temps comme si rien avait changé et pourtant …

pinneddown-20-522x348

pinneddown-21-522x348

pinneddown-22-522x348

Et pour finir, ce stand de clefs m’a inspiré, je ne sais ni comment ni pourquoi, mais je sens que lui et moi on se reverra !!!!

Comments are closed.

NE RATEZ PLUS UN POST
INSCRIVEZ VOUS

Master Of Details, le blog où le détail n’est pas accessoire qui a pour mission de "réduire" sa garde robe aux basiques atemporels et essentiels.
Mon ADN n’est plus qu’à un clic…
À très vite, Emma Easton

Non, merci.