SUMMER LITTLE BLACK DRESS

Avant de repartir en route pour Marrakech dans mon prochain post, je vous propose une petite pause avec cette petite robe noire toute simple mais aux détails intéressants  : petit col, jupon, ouverture sur le coté ce qui vous permet de changer les bandeaux sous la robe. Elle se compose d’un bandeau élastique noir sur les côtés (voir les détails en fin d’article),  mais n’hésitez pas à ajouter un bandeau en dessous et à interchanger les couleurs pour les coordonner avec un accessoire ou une ceinture.

C’est une robe avec laquelle on peut jouer sur la superposition : avec une chemise en jean en dessous, un tee-shirt, une robe tee-shirt qui « dépasse » en bas comme un revers. Souvenez vous, le post qui s’intitule : « BLACK & WHITE ACCUMULATION » ( cliquez ici pour le retrouver) , j’avais superposé une jupe noire sous une robe blanche.

On peut aussi jouer en la ceinturant avec un bandana par exemple. Ou la porter en version jupe avec un pull imprimé ou un pull transparent.

LES ATOUTS : simple, peut se porter le jour et le soir en l’accessoirisant ou la portant différemment , elle peut être très versatile. Sa coupe est flatteuse pour toutes les morphologies. Les ouvertures sur le côté se positionnent très bien. La taille est marquée. Et elle offre une fluidité féminine lorsque l’on marche.

C’est une robe simple, très abordable (49 euros, retrouvez les détails en fin d’article),  elle peut se transformer selon l’histoire que vous voulez raconter…

Alors… ACTION les filles !

littlesummerblackdress1-518x776

littlesummerblackdress5-518x776littlesummerblackdress2-518x776

littlesummerblackdress-518x776littlesummerblackdress3-518x776

littlesummerblackdress4-518x776

 

littlesummerblackdress6-518x776

Je vous dis à tout à l’heure pour la suite de nos aventures à Marrakech

KISS & TELL,

EMMA EASTON

Comments are closed.

NE RATEZ PLUS UN POST
INSCRIVEZ VOUS

Master Of Details, le blog où le détail n’est pas accessoire qui a pour mission de "réduire" sa garde robe aux basiques atemporels et essentiels.
Mon ADN n’est plus qu’à un clic…
À très vite, Emma Easton

Non, merci.