TOI TOI… MON TOIT

Aujourd’hui, c’est une vue d’en haut que je vous propose, depuis le film «Mary Poppins» et la mythique scène du «Chem chem cheminée», je rêve de vie sur le toit…

mary-poppins-chem-cheminc3a9e-522X379

 

Alors je grimpe… et une fois mes talents d’alpiniste démontrés (en robe fourreau blanche, vous me croyez bien sur !! ) quel bonheur de surplomber Paris ….mais tout ça manque de vie et de vert ? Non ?

emmashooting kate-tenuetoitblanche1-522X781

emmashooting kate-tenuetoitblanche2-522X348

emmashooting kate-tenuetoitblanche3-522X782

emmashooting kate-tenuetoitblanche4-522X782

emmashooting kate-tenuetoitblanche-522X822

L’avenir le rendra t’il fruitier, fleuris, bio-diversifié ?

On le nomme ‘toit-vert’, «toit végétal ou végétalisé», ‘écotoit’ ou encore ‘toit vivant’ pour les plus spirituels, ce concept qui nous vient de nos voisins allemands  ( 10 % des toits construits sont végétaux) et qui fleurit dans le pays de l’Oncle Sam (Chicago est une ville pionnière en la matière, ex : au musée de l’industrie et des sciences) récolte de plus en plus les faveurs des Parisiens.

toitchicagoministeredelindustrie-522X415

Toit végétal du ministère des sciences et de l’industrie à Chicago

 

Et c’est vrai que vu du ciel, le camaïeu de gris des toits parisiens pourrait bien dans l’avenir se moucheter de vert.Potagers, jardins partagés ou simples lieux de détente, l’objectif est de revégétaliser une capitale très minérale depuis le passage du baron ­Haussmann.

LES AVANTAGES :

– isolation

– meilleure regulation des eaux de pluie

– et le plaisir d’y vivre, zone circulation supplémentaire

– impact visuel

 La plus grande toiture végétalisée de Paris a été inaugurée au centre commercial de Beaugrenelle (Paris, 15ème). Cette surface de 7000m² – la taille d’un terrain de foot – accueille jardins partagés, refuges pour oiseaux et même ruches pour abeilles !

viewmultimediadocument-480X193

Toit vegetal de Beaugrenelle 

En 2012, une soucoupe volante s’est posée sur l’autoroute A6. Très précisément à l’emplacement de l’aire de Chaponne colonisée depuis par ces dômes végétaux. Ok pas d’extraterrestres dedans mais plutôt un design français signé Ito Morabito, alias Ora-ïto. Dessinée comme un vaisseau spatial, cette aire d’autoroute futuriste s’articule autour d’îlots dédiés à des univers bien spécifiques. A noter que l’aire est certifiée haute qualité environnementale (HQE).

aire-chaponne-A6-ora-ito-522X324

L’aire de Chaponne design signée du génie Ora-ïto

Alors que les villes poursuivent leur expansion, la réintroduction du végétal s’est elle muée en utopie urbaine ? ou en réalité ecologique et sociale, qu’en pensez vous ? Quelque soit l’étendu du projet ? Global, collectif ou particulier avec un potager, ça vous dirait ?

Pour moi, l’heure de la récréation a sonné…Mon côté enfantin, dont l’imaginaire joueur inépuisable n’à penser en étant sur le toit qu’ à repeindre les cheminées de toutes les couleurs, les exploiter différemment tout comme le toit ? une nouvelle fonction pour une nouvelle vie ?

toitpeintscouleurs-522X391

Et ça me permet de teaser le look de demain…car une fois qu’on y est sur le toit, on n’a plus du tout envie de redescendre alors tel Don Quichote je vous laisse en chevauchant  ma monture presque fumante ….en chantant  » Toi, Toi mon Toit » d’ Elli Medeiros. Un vrai retour en enfance !!

shootingkate3teasingjeandeadlyalive-522X781

 

RETROUVEZ LES PIECES VUES :

Manteau Oversize noir Topshop, 200 euros, shop here

Robe fourreau Asos, 20 euros, shop here

Botte de pluie Hunter, 133 euros, shop here

Collier et Bracelet, H&M, 4,90 euros en boutique

Pochette en cuir rouge vintage, equivalente disponible sur Asos, shop here 

1 Comment
  • Maisie
    juillet 26, 2014

    I constantly spent my half an hour to read this website’s articles daily along with
    a mug of coffee.

NE RATEZ PLUS UN POST
INSCRIVEZ VOUS

Master Of Details, le blog où le détail n’est pas accessoire qui a pour mission de "réduire" sa garde robe aux basiques atemporels et essentiels.
Mon ADN n’est plus qu’à un clic…
À très vite, Emma Easton

Non, merci.