ZIP IT UP

zipitup-1-522x348

zipitup-6-517x504zipitup-2-522x348

J’avais prévu de nommer ce post « SUITED UP » ce qui en voyant les photos paraît cohérent avec la silhouette. Mais ce matin en commençant à prendre des notes, la seule chose qui retenait mon attention c’était ces « zip métalliques ». Quelle invention géniale ! Mais qui pouvait bien se cacher derrière cette « FERMETURE » appelée « ECLAIR ».

QUI SE CACHE DERRIERE CE  « ZIP » ?

Il est difficile de s’imaginer nos vêtements aujourd’hui sans la « FERMETURE A GLISSIERE » car oui, avant d’être « ECLAIR », elle était à « GLISSIERE », c’est en fait son vrai nom.

Fermeture à glissière, fermeture éclair, zip, zipper ou même fermeture à crémaillère, tous des noms donnés à une seule et unique chose inventée à la fin du 19e siècle.

L’invention – 1891 

Comme pour plusieurs inventions, plusieurs pères, plus ou moins officiels, sont associés à la fermeture à glissière. Le premier à avoir inventé l’’ancêtre de cet objet est Elias Howe, l’inventeur de la machine à coudre. Dans sa quête pour trouver «an automatic continuous clothing closure» (un moyen de garder les vêtements fermés automatiquement), il inventa, en 1851, une série de crochets, mais sans glissoire. Après plusieurs années de modifications, un autre inventeur, Whitcomb Judson fut déclaré «père de la fermeture à glissière», avec ce qu’il appelait alors le «Clasp Locker».
Cependant, ce n’est pas encore l’invention de la fermeture à glissière telle qu’on la connait aujourd’hui. La fermeture moderne n’est arrivée qu’en 1913, grâce à un ingénieur électrique, Gideon Sundback, qui ajouta 6 à 7 mailles de plus par pouce et qui mis les deux rangées de mailles face à face. Ce prototype s’appellait «Separable Fastener». Il créa aussi une machine pour fabriquer les fermetures éclair, qui produisait quelques centaines de pieds de fermeture chaque jour.

 

Le nom

Le nom Zipper provient de la compagnie B.F. Goodrich, qui a renommé le «Separable Fastener» après l’avoir appliqué sur une paire de bottes. Quant à fermeture éclair, même si le terme est courant, il désigne en fait une marque déposée de la compagnie Eclair Prestil. Le vrai terme est donc fermeture à glissière.
EP-history-2-big-640x480

EP-history-7-big-640x480

L’utilisation

Le premier usage de la fermeture à glissière a été observée sur des bottes et des pochettes à tabac. Ce n’est que dans les années 1930 que le monde de la mode a commencé à l’utiliser.Une campagne de vêtements pour enfants permet à la fermeture éclair de faire son entrée dans le monde de la mode. Cette campagne mettait de l’avant la facilité à s’habiller seul, en opposant la fermeture éclair aux boutons. Des designers ont ensuite commencé à remplacer les boutons des pantalons pour hommes par des fermetures à glissière. Pour les femmes, il était toutefois mal vu d’en avoir sur ses vêtements jusqu’en 1950. Le clergé a même banni les fermetures à glissière dans les années 30, parce qu’il était supposément trop facile d’enlever rapidement ses vêtements pour s’adonner à des plaisirs sexuels.

Même si son usage était très répandu pendant les deux guerres mondiales, ce ne fut que lorsque les deux rangées de la fermeture ont pu se détacher complètement, comme sur un manteau, que son emploi s’est généralisé universellement, dans les années 1970.

Aujourd’hui, la fermeture à glissière est partout, autant pour son côté pratique que comme accessoire ou comme fantaisie sur un vêtement. Des manteaux, des bottes, et des vêtements se ferment encore aujourd’hui avec une fermeture à glissière puisque c’est pratique, tout simplement !

Ce zip a même fait chanter ou inspiré des artistes, souvenez vous la chanson de Johnny ou l’album des Rolling Stones ! Cette fermeture n’a pas fini de faire parler d’elle.

EP-history-5-big-640x480

rollingstones-sticky-pochette-425x425

Voilà pour cette parenthèse, retour sur mon look de départ.

Je vous le présente avec des sandales à talons mais n’hésitez pas à porter cette ensemble veste / pantalon noir avec des baskets, tennis pour une version plus sportswear, ou carrément des birkenstoks ou sandales plates pour une contre version plus confortable.  L’aspect strict de la silhouette gagnera à être cassé par un accessoire ou des chaussures qui apportera une touche de sophistication simple comme mon sac vintage que vous voyez ci dessous.

zipitup-7-518x776

zipitup-8-518x776

zipitup-9-518x776

Photographe Kate Fichard

Je vous dis à demain matin,

KISS & TELL,

Emma Easton

Comments are closed.

NE RATEZ PLUS UN POST
INSCRIVEZ VOUS

Master Of Details, le blog où le détail n’est pas accessoire qui a pour mission de "réduire" sa garde robe aux basiques atemporels et essentiels.
Mon ADN n’est plus qu’à un clic…
À très vite, Emma Easton

Non, merci.